"... L'origine de notre monde n'est pas dans un événement, infiniment distant dans le temps et l'espace, à des millions d'années-lumières de nous ‒ elle ne se trouve pas plus dans un espace dont nous n'avons plus aucune trace. Elle est ici, maintenant. L'origine du monde est saisonnière, rythmique, caduque comme tout ce qui existe. Ni substance, ni fondement, elle n'est pas plus dans le sol, que dans le ciel : mais à mi-distance entre l'un et l'autre. Notre origine n'est pas en nous ‒ in interiore homine ‒, mais en dehors, en plein air. Elle n'est pas quelque chose de stable ou d'ancestral, un astre aux dimensions démesurées, un dieu, un titan. Elle n'est pas unique. L'origine de notre monde, ce sont les feuilles : fragiles, vulnérables et pourtant capables de revenir et revivre après avoir traversé la mauvaise saison."

Emanuele Coccia - La vie des plantes 

SPEKIES ©Vanessa Gilles