OPIUM un parcours de 2014 à 2016

OPIUM ©Soraya Hocine

OPIUM  ... Exposition, performance, concert, pièce ...

« "Le peuple" comme unité, identité, totalité ou généralité, cela n'existe tout simplement pas... car il n'y a finalement que des peuples coexistants. » (George Didi-Huberman "Qu'est-ce qu'un peuple ?")

Fondamental et vide de sens, ce peuple s'est imposé à nous comme une unité vaine mais pourtant toujours recherchée.

Nous sommes chorégraphes, et pour ce projet nous avons réuni une équipe ayant des pratiques différentes, car le sujet réclame plusieurs entrées. Opium est pensé comme un géographie du désert (cf Hannah Arendt "Qu'est ce que la politique ?") et ce désert n'est pas stérile, il produit des formes, des mots.

Nous avons donc choisi l'accumulation* comme figure de style.

Cette sensation est le moteur d'OPIUM.

Associés au Théâtre de Nîmes sur les saisons 2014/2015 et 2015/2016, nous avons alors pu articuler ce projet en différentes étapes. 

*Accumulation : Des matériaux de même nature, d'une même filiation qui se juxtaposent sans aucun autre lien. L'accumulation traduit une impression de désordre, de chaos, de foisonnement (elle ne permet ni progression, ni construction de sens).

Une approche photographique et journalistique

Première étape avec le reporter Julien Cernobori et les photographes Anya Tikhomirova et Soraya Hocine autour des notions Oasis et Désert empruntés à Hannah Arendt :

"(..) La perte croissante du monde, la disparition de l’entre deux.
Il s’agit là de l’extension du désert, et le désert est le monde dans les conditions duquel nous nous mouvons (…).
Le danger consiste en ce que nous devenions de véritables habitants du désert et que nous nous sentions bien chez lui."
Qu’est ce que la politique ? Hannah Arendt

L'enjeu était de réaliser un abécédaire de matériaux (interviews et photos), un instantané de ces mondes, toujours à mi-chemin entre aridité et étrange rémission.

Nous sommes allés à la rencontre de différents mondes et de différents corps : La Pension de famille Lumière et Vie (Nîmes), Quartier Libre (Nîmes), le Collège Condorcet (Nîmes), le Centre Français de Tauromachie (Nîmes), Légion Etrangère (Aubagne), le Centre Hospitalier François Tosquelles (Saint Alban sur Limagnole), mais aussi les plateaux de la Lozère, Paris, Rouen etc...

INTERVIEWS - JULIEN CERNOBORI

Les Bernhard

Julien le Torrero

Marianne

Tibor

Marie-Antoinette

Marie

Essais, écritures provisoires, expositions

C'est à partir de ces interviews et de ces visuels que l'écriture s'est développée, transposée.

Des essais, des écritures provisoires créent des liens intuitifs entre ces différents matériaux et différents contextes

CALENDRIER DES PERFORMANCES et EXPOSITIONS

30 septembre 2014 / Traits d’Union#3 - Centre Hospitalier François Tosquelles, Saint-Alban

20 au 25 avril 2015 / L'Odéon, Théâtre de Nîmes - Performance le 23 avril

4 au 13 mai 2015 / L'Odéon, Théâtre de Nîmes

4 au 29 Mai 2015 / Galerie LE ZO, Nîmes / Carte blanche à La Zampa - Performances les 5, 12 et 28 mai

12 au 19 juin 2015 / Centre Hospitalier François Tosquelles, Saint-Alban - Performance le 19 juin

11 mars 2016 au 1er avril 2016 / Le Lac Gelé, lieu de phénomènes photographiques, Nîmes. Performance durant le vernissage de l'exposition OPIUM, « chacun de nous est un désert... » de Soraya Hocine, Anya Tikomirova et avec les oeuvres sonores de Julien Cernobori

23 au 27 juin 2016 / Studio Le Petit Oiseau va sortir, Paris 11° / Exposition OPIUM, "chacun de nous est un désert…" De Soraya Hocine, avec les oeuvres sonores de Julien Cernobori

2 décembre 2016 au 14 janvier 2017 / Galerie Annie Gabrielli, Montpellier / Exposition OPIUM, "chacun de nous est un désert…" De Soraya Hocine

4 au 31 mai 2017 / Galerie Lumière D’encre, Céret / Exposition OPIUM, « chacun de nous est un désert… » De Soraya Hocine

La pièce

Penser le groupe comme un fragment, une fraction, une accumulation.

Nous souhaitions la construction de cette pièce comme un mobile. Chaque élément d'un mobile semble dissocié. L' ensemble s'articule et n' apparaît que lorsque ces éléments se croisent sous nos yeux.
 

Une danse, un chant, une histoire, des éléments qui restent dissociés telle une accumulation* de comportements, tous tenus par cette étrange conscience entre joyeuse désinvolture et légitime violence.

Ce titre, OPIUM, est posé afin d'y insinuer une sensation. 

Nous pensions à une courbe, celle de l'opiacé, entre ivresse

et chute, semblable au fonctionnement de nos sociétés.

La place de la musique

La musique occupe une grande place dans notre démarche. Dans Opium, elle permet de mettre en perspective deux faces d'une même pièce : les morceaux de Nina Simone revisités dans une puissance corrosive trouvent leur juste place face à la banalité du pire
énoncé par Hannah Arendt.
Une caisse de résonance toujours en expansion.

Elle projette tour à tour des figures qui, entre menace et résignation, cherchent leur paradigme.


Un équilibre imparfait est à l'oeuvre. OPIUM est une marche sans fin, une fumée trouble et constante. Elle opère et emporte avec elle nos corps et nos pensées.

 

Une proposition de Magali Milian et Romuald Luydlin

 

Avec la collaboration de Laurent Benard, Benjamin Chaval, Sophie Lequenne, Valérie Leroux,Romuald Luydlin, Corine Milian, Magali Milian, Manusound, Lucie Patarozzi, Denis Rateau, Marc Sens, Anna Vanneau

 

Collaboration, phase préparatoire
Julien Cernobori journaliste/anthropologue
Soraya Hocine et Anya Tikhomirova photographes
Corine Milian chanteuse
Marc Sens guitariste
 

Production La Zampa
Coproduction Théâtre de Nîmes scène conventionnée pour la danse contemporaine, CDC Toulouse Midi-Pyrénées, Scènes Croisées Scène conventionnée de Lozère, Théâtre de L’Archipel Scène nationale de Perpignan, CCNO Orléans Josef Nadj et ICI-CCN Montpellier Occitanie/Pyrénées Méditerranée Direction Christian Rizzo dans le cadre de l’Accueil-studio.
Accueil en résidence Le Toboggan-Décines, Fabrik-Potsdam, Collège Condorcet-Nîmes, Le ZO-Nîmes, Centre hospitalier François Tosquelles-Saint Alban, L’Odéon-Théâtre de Nîmes.
Avec le soutien de l’Adami, société des artistes-interprètes et de l’Institut Français (Bureau du Théâtre et de la Danse – Berlin).
La Zampa est subventionnée par la Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie / Pyrénées-Méditerranée au titre de l’Aide aux compagnies conventionnées, par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et par le Département du Gard.

CALENDRIER

// 6-26 juillet 2017

La Manufacture Edition 2017, Avignon (jours OFF les 12 et 19)

 

// 13 juin 2017

Festival June Events, CDC Atelier de Paris-Carolyn Carlson, Le CENTQUATRE-Paris

 

// 8 février 2017

Les Sept Collines, Scène Conventionnée de Tulle

 

// 24 janvier 2017

Festival International Danse Contemporaine CDC Toulouse / L’Escale, Tournefeuille

 

// 14 octobre 2016

Théâtre de l’Archipel, Scène Nationale de Perpignan

 

// 23 au 27 juin 2016

Studio Le Petit Oiseau va sortir, Paris 11° / Exposition OPIUM, "chacun de nous est un désert…" De Soraya Hocine, avec les oeuvres sonores de Julien Cernobori

 

// 11 au 31 mars 2016

Le Lac Gelé, Nîmes / Vernissage et performance 11 mars 18h30 / Exposition OPIUM, "chacun de nous est un désert…" De Soraya Hocine et Anya Tikhomirova, avec les oeuvres sonores de Julien Cernobori 

 

// 8 et 9 mars 2016

L’Odéon - Théâtre de Nîmes / PREMIERE

 

// 18-19 juin 2015

Chapelle de l’Hôpital - St Alban-sur-Limagnole (48) / OPIUM performance

// 19 au 30 mai 2015

Le ZO, Nîmes / OPIUM exposition

// 12 mai 2015

Le ZO, Nîmes / OPIUM performance

 

// 23 avril 2015

L’Odéon - Théâtre de Nîmes / OPIUM performance

// 30 septembre 2014

Chapelle de l’Hôpital - St Alban-sur-Limagnole (48) / OPIUM performance

Lac gelé ©Soraya Hocine

Performance Lac Gelé, Nîmes