DEVENIR HIBOU (2019)

Pièce jeune public

Photo Benoit Michou - Graphisme Benoit Gob

La nuit ne cache pas...

 

Pierre Soulage raconte, qu'enfant, il dessinait la neige en faisant des points noirs sur une feuille blanche... La noirceur du point révélait la blancheur de la page.

 

L'espace nocturne déploie notre attention et révèle notre impatience diurne à voir les choses là, immédiatement visibles et compréhensibles.

Dans l'obscurité, nous n'y voyons pas moins, nous y voyons autrement, plus loin.

Voir dans la nuit et devenir hibou serait comme percer une surface, la trouée révélerait alors l'espace comme matière inattendue.

 

Un je-ne-sais-quoi de couleurs, de formes, de matières, de sons, une invitation à fouiller, saisir, à se fondre, traverser et transformer.

Dans le conflit des sensations que la nuit offre, nous voyons la possibilité de recomposer des images issues d'une impression fondue, confondue et multiple : celles d'un monde qui nous échappe et nous impressionne.

 

Le plateau, dans une opacité trompeuse, se dérobe et semble parfois se détruire, Les corps, la danse, y sont devenus hiboux. Le réel devient alors une zone élastique, illimitée, qui se déforme et se transforme à la manière d'une deuxième peau.

 

Cette nuit est une explosion, elle dématérialise nos peurs et les projette au loin. Ce faisant, elle les dissout et nous permet d'entrer dans un monde d'où tout semblerait pouvoir naître.

 

Car la nuit ne cache pas, elle révèle...

 

ÉQUIPE

Chorégraphie Magali Milian et Romuald Luydlin

Avec Magali Milian, Anna Vanneau, Romuald Luydlin

Scénographie Lucie Patarozzi, Magali Milian et Romuald Luydlin

Musique Marc Sens, Valérie Leroux

Création lumière et régie générale Denis Rateau

Création et régie son Valérie Leroux

Costumes et accessoires Lucie Patarozzi, Luna Butez

Vidéo Vincent Capes

Collaboration dramaturgique Marie Reverdy

Regard extérieur Corine Milian

Merci à Sophie Lequenne

PARTENAIRES

Coproduction Théâtre de Nîmes Scène conventionnée pour la Danse contemporaine, L’Estive scène nationale de Foix et de l’Ariège

Aide à la résidence Théâtre de Nîmes Scène conventionnée pour la Danse contemporaine, Théâtre Molière-Sète scène nationale archipel de Thau, L’Estive scène nationale de Foix et de l’Ariège, 3 bis f Aix-en-Provence

 

« - Il fait nuit ?

   - Ça dépend.

   - Ça dépend de quoi ?

   - De nous »

 

   Eugène Guillevic

 

 

 

L'exposition ''Peindre La Nuit'' vue au Centre Pompidou-Metz nous a permis de sentir de façon manifeste que « L'expérience nocturne est faite d'une multitude d'impressions qui ne se coordonnent pas entre elles selon un schéma unifié parce qu'elles entrent en conflit les unes avec les autres. » - Michaël Foessel

 

Un conflit des impressions, source de sensations parfois connues et souvent inconnues, avec lesquelles nous avons écrit ce spectacle.

 

Du royaume de l'indistinction où l'invitation de l'obscurité et de l'ombre laissent émerger des créatures nocturnes, nous nous attachons à élargir ces sensations pour aller au delà d'une nuit seulement inquiétante.

 

Nous proposons de la voir autrement, un espace à fouiller, à explorer. Celui-ci s'ouvre à nous soudainement à la façon dé-coordonnée des rêves et laisse apparaître d'autres nuits.

Discontinues, électriques, élastiques, ces nuits sont des lieux de fabrique, des mondes en soi où noctambulisme et onirisme se mélangent.

Lumière noire, blanche ou peupler le noir de couleurs, être guidé par les sons, les rumeurs, laisser la matière et les volumes nous surprendre.

 

La nuit est prête à recevoir toute germination... Elle ne cache pas, elle révèle.

En effet, nous entendons le Ballet Royal de la Nuit écrit pour imposer le culte de la lumière et effacer les frondes grandissantes, résistances de l'ombre. Commandé par Mazarin et dansé par Louis XIV en 1653, cet opéra baroque trouve ici sa place comme épilogue.

 

La nuit est un espace en voie de disparition.

Nos rêves, nos désirs sont à préserver.

 

« ...La nuit n'a rien d'homogène, par l'absence de causalité attendue, le paysage nocturne advient comme événement... » - Michaël Foessel

 

Nous avons choisi d'y poser une écriture séquencée afin de donner vie à cette succession d'événements. Le plaisir réside dans l'apparition, la variation et l'accumulation de ces possibles.

 

Magali et Romuald

TOURNÉE                                                                                           (*en cours)

// 16 au 18 décembre 2020

Théâtre Molière-Sète, scène nationale archipel de Thau

// 13 et 14 novembre 2020

Théâtre Fontblanche, Vitrolles *

// 8-10 avril 2020 >>>> ANNULÉ (en raison des mesures d’urgence liées à la pandémie du COVID-19)

Théâtre Massalia Scène Conventionnée Marseille

// 24-28 février 2020

Théâtre+Cinéma Scène Nationale Grand Narbonne

// 18 février 2020

Festival Pouce !

Le Méca Bordeaux, OARA / La Manufacture CDCN Bordeaux Aquitaine

// 17 décembre 2019

3 bis f Aix-en-Provence

// 4-8 novembre 2019

L'Odéon, Théâtre de Nîmes - CRÉATION

CALENDRIER DES RÉSIDENCES

// 21 octobre au 3 novembre 2019

Théâtre de Nîmes Scène conventionnée pour la Danse contemporaine

// 30 septembre au 14 octobre 2019

3 bis f Aix-en-Provence

//23 au 27 septembre 2019

L'Estive, Scène nationale de Foix et de l'Ariège

// 3-8 septembre 2019

Théâtre Molière-Sète, scène nationale archipel de Thau / Centre Culture Léo Mallet de Mireval

// 22 mai - 1er juin 2019

Théâtre de Nîmes Scène conventionnée pour la Danse contemporaine

// 13-18 mai 2019

Théâtre Molière-Sète, scène nationale archipel de Thau