la zampa

magali milian romuald luydlin

English

Appeau (2015)


Projections
18-21 mars 2015 / VIDÉOFORMES Festival international d’arts numériques / Clermont Ferrand
4 mai 2015 / Ciné Sémaphore / Nîmes

 

Un film d’après Le SACRE du PRINTEMPS d’Igor Stravinsky et Vaslav Nijinski

 

« Pour le printemps
Pour la révolution
Pour figer le temps
Pour faire de l’effet
Pour soulever la marée
Pour jeter un froid
Pour se faire entendre
Pour dissiper la brume
Pour faire apparaître le miracle
Pour essayer. »

 

Au départ, il y a l’envie de réunir une équipe autour du Sacre du Printemps, œuvre qui met en scène un sacrifice.
Traversant les temps, le sacrifice, « fait sacré », effectue un changement d’état, un déplacement, une transformation. Il peut prendre plusieurs formes.
Qu’il nous engage totalement ou partiellement, qu’il soit réel ou symbolique, ritualisé ou simplement joué, il répond surtout à notre besoin de croire, même dans l’illusion.
Il y a un plaisir à être dupé.
Pour que l’acte prenne sens, il suffit d’y croire. Et toute croyance nécessite un objet sur lequel se projeter.
Le simulacre trouve ici sa place.
Il ne nous éloigne ni de la force et ni de la portée de l’acte, mais nous donne un chemin d’accès, une possible incarnation. Le simulacre ne dissimule pas la vérité, il est un simulé qui est une vérité in fine.
Portés par quatre musiciens, nous avons donc souhaité placer les danseurs dans un dispositif qui dématérialise leurs corps et offre à la présence la possibilité de devenir une matière, une ombre qui opère.
Appeau est un lieu de révélation qui cherche à faire résonner l’appel incessant du sacrifice et son besoin cyclique d’être assouvi.

 

Magali Milian, Romuald Luydlin, Vincent Capes

 

 

Un film de Vincent CAPES, Magali MILIAN et Romuald LUYDLIN

 

Danse Sophie LEQUENNE, Magali MILIAN, Romuald LUYDLIN

Musique Yann LECOLLAIRE (Clarinette basse), Pak Yan LAU (Clavier), Lionel MALRIC (Piano), Benjamin CHAVAL (Batterie, Machines)

Vidéo Vincent CAPES

Lumière Léo GROSPERRIN

Son Valérie LEROUX

 

 

Production Service Culturel de la Ville de Nîmes, Anima, La Zampa.

Avec le soutien de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Montpellier Languedoc Roussillon.

Remerciements Richard Troisvallets, Le Théâtre de Nîmes, les équipes techniques du Théâtre Christian Liger et du Centre socio-culturel de Valdegour et la Cie Souricière.